Accueil > Non classé > Batailles & Blindés n°55 (Editions Caraktère, juin / juillet 2013)

Batailles & Blindés n°55 (Editions Caraktère, juin / juillet 2013)

bataillesetblindes055« France d’abord ! » La couverture de Batailles & Blindés n°55 met à l’honneur la 5ème Division Blindée française dans les combats en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’article que consacre Pierre DUFOUR, grand amoureux de l’armée française et auteur prolifique d’ouvrages rendant hommage à ses hommes et ses traditions, nous procure un récit haletant de cette chevauchée qui met un point final à la revanche de 1940. En plus des habituels clichés d’époque et des profils couleurs, il faut apprécier l’ordre de bataille stylisé avec les silhouettes de véhicules.

Un autre article aborde aussi les combats en Allemagne à la fin de la guerre. Cette fois-ci, Stéphane MANTOUX  revient sur la chute de Cologne et s’intéresse plus précisément sur le duel entre un « Pershing » fraîchement arrivé en Europe et un PzKpfw V « Panther ». Le récit de cet engagement tactique est particulièrement réussi et très bien illustré avec quelques photos prises juste avant l’engagement qui sera fatal au char de la 9. Panzer-Division.

Sur deux sujets qui peuvent apparaître « classiques » et déjà « ressassés », Batailles & Blindés démontre qu’il est possible d’apporter du neuf. Traduisant très bien le brouillard de la bataille, un article présente les combats menés par la schwere Panzer-Abteilung 502 d’Otto CARIUS sous les ordres de Hyacinth Graf STRACHWITZ près de Narva en avril 1944. Seul regret, une carte aurait été bien venue… Les profils couleurs sont comme d’habitude splendides et bien intégrés dans la mise en page. L’autre article détaille le pivotement de l’armée de PATTON pour intervenir dans les Ardennes et la contre-attaque qui permet de rompre l’encerclement de Bastogne. Au-delà du récit des opérations militaires, l’article s’attarde sur le rôle décisif de PATTON et sur la performance des Armored Divisions américaines engagées. L’improvisation a été la règle et a été parfois coûteuse. Ces deux exemples démontrent que tout engagement militaire ne pas écrit à l’avance et que la victoire est la conjonction de plusieurs facteurs pas totalement maîtrisables.

La fin des « Chroniques africaines » ne signifie pas que Batailles & Blindés a quitté les sables nord-africains. Quatre pages évoquent l’exploit de Günter HALM à El Mreir en juillet 1942 dont le canon antichar d’origine soviétique met à mal les blindés britanniques.

Côté guerres contemporaines, ce numéro présente l’évolution des unités de reconnaissance blindées américaines et britanniques dans les conflits d’Irak et d’Afghanistan.

Le rituel blindorama est consacré à la Roumanie, parent particulièrement pauvre des alliés du Reich qui ne peut qu’utiliser et reconvertir des chars d’origine française et tchèque avant de pouvoir mettre en ligne quelques engins allemands livrés à compte goutte.

=> Sommaire détaillé…

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

– Interviews – Objets d’époque – Livres d’occasion – Revues – Livres – Modélisme – Jeux – Dictionnaire historique –

  1. 11 juin 2013 à 8 h 24 min

    Merci pour le commentaire.
    Ravi d’avoir fait plaisir pour mon dernier chez Caraktère.

    Cordialement.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :