Accueil > Non classé > Normandie 1944 Magazine n°7 (Editions Heimdal, mai / juin / juillet 2013)

Normandie 1944 Magazine n°7 (Editions Heimdal, mai / juin / juillet 2013)

normandie1944007Le numéro 7 de Normandie 1944 Magazine propose d’aborder les combats du Débarquement et de la tête de pont normande des Alliés sous trois aspects : air, terre, mer.

Du côté de la dimension aérienne, ce numéro propose trois articles. Le premier relate l’aventure d’un pilote de planeur britannique qui se pose avec le commando du Major HOWARD près du pont de Bénouville dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. C’est l’occasion de revenir sur l’un des aspects les plus connus du Jour-J mais sous un angle un peu original avec en prime un double page qui représentent des objets d’époque (casque de pilote de planeur, éléments du cockpit d’un Horsa). Le second article se penche cette fois-ci sur la Luftwaffe le 6 juin avec le récit de la journée passée par la Wettererkundungsstaffel 51 en charge de la reconnaissance météorologique. C’est court, mais là aussi original et transcrit bien la tension qui s’empare de la chaîne de commandement allemande aux premières heures du 6 juin avec la détections de parachutages alliés. Deux profils couleurs complètent le texte et les photos N&B. Le troisième article présente un pilote mexicain volontaire pour servir au sein de la Royal Canadian Air Force qui trouve la mort au combat le 16 juin à bord de son Spitfire IX du No. 443 Squadron (RCAF). Ce petit article montre que malgré la suprématie incontestée des forces aériennes alliées, la bataille de Normandie n’est pas sans risque pour les aviateurs qui doivent faire face à la Luftwaffe et à la Flak. A noter également un beau profil couleurs.

Côté mer, un seul, mais conséquent, article est proposé. Il relate l’histoire de l’USS Ancon qui assure la coordination des forces navales et terrestres de la Force « O » chargée de débarquer à Omaha Beach. De fait, c’est un véritable bateau de commandement. Dommage que cet article ne se penche pas plus sur les travaux d’état-major et l’analyse des décisions prises le 6 juin et les jours suivants puisque ce navire retourne en Grande-Bretagne le 27 juin.

La dimension terrestre est plus classiquement abordée. Une page est consacrée à un PzKpfw V « Panther » récupéré et remis en état. Son seul intérêt est de présenter une photo en gros plan de son frein de bouche. Un article intéressant et sortant de l’ordinaire présente un aumônier de la 1st US Infantry Division avec quelques belles pièces d’uniforme et documents d’époque dont le guide pour marquer la tombe d’un soldat ami ou ennemi tombé au combat. Le texte est plus consacré à son parcours avant le Jour-J que lors du Débarquement lui-même. Dans ce numéro est également présent la première partie d’une étude sur la brigade « Piron » formée avec des volontaires belges ayant choisi le camp des Alliés.

Thomas FISCHER, auteur également du dossier sur Berlin dans 39/45 Magazine n°311, présente un des chefs de char de la 1. SS-Panzer-Division « Leibstandarte ». Le texte en lui-même est plutôt court, mais il est le prétexte pour présenter plusieurs photos de cette unité issues des archives des vétérans, donc peu ou jamais publiées.

Ce numéro revient sur deux affrontements déjà abordés précédemment. Le premier traite des combats autour d’Argentan menés par la 80th US Infantry Division le 19 août 1944 jusqu’au 21. La troisième partie s’annonce plus analytique, donc très intéressante, puisqu’elle promet d’analyser les conséquences physiques et morales du baptême du feu de cette unité face à des Allemands opérationnellement en très grande difficulté, mais encore capables de marquer des points tactiquement.

Le dernier article est la troisième partie de la série dédiée aux combats de Saint-Lambert-sur-Dives qui représente le seul point de passage pour les unités allemandes qui tentent de d’extraire de la poche de Falaise. Le texte permet de revenir dans le détail de ces journées critiques où il n’y a plus de cohésion ni d’ordres donnés, mais seulement des groupes plus ou moins importants de soldats qui tentent à tout prix de s’échapper à condition qu’ils aient encore la volonté de fuir et de combattre. Les photos d’archive de cette période sont toujours aussi impressionnantes. Quelques reliques du champ de bataille complètent l’iconographie. A travers d’une médaille italienne, on apprend que plusieurs centaines de volontaires italiens ont rejoint les rangs de la Waffen-SS pour servir d’auxiliaires. Plusieurs photos contemporaines permettent de faire un lien entre aujourd’hui et les combats de l’époque pour ceux qui souhaitent se rendre sur le terrain. Le prochain article de la série s’intéressera plus particulièrement au sort réservé aux centaines d’épaves qui jonchent le terrain.

Pour conclure, ce numéro est de qualité et intéressera tous les passionnés de la bataille de Normandie sans risque de voir un des sujets déjà abordés dans de précédentes publications. Petite réserve cependant, tous les articles ne sont pas du même niveau et certains mériteraient d’être plus approfondis. Les aspects maritimes et aériens sont encore largement méconnus dans leurs détails et peuvent être l’occasion d’analyses aussi fouillées que certains combats terrestres comme ceux de Saint-Lambert-sur-Dives.

=> Sommaire détaillé…

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

– Interviews – Objets d’époque – Livres d’occasion – Revues – Livres – Modélisme – Jeux – Dictionnaire historique –

Catégories :Non classé
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :